Contact

Chantiers passés

Depuis de nombreuses années, la Ville de Parthenay est engagée dans une démarche inclusive :

  • en organisant la cité pour qu’elle soit accessible,
  • en favorisant les liens entre les habitants, l’acceptation des différences,
  • en accompagnant les structures et les personnes qui ont des besoins particuliers.

Le mardi 21 septembre 2021, en partenariat avec France Alzheimer, elle a, symboliquement, réaffirmé cet engagement en plantant un « arbre à souhaits », en présence de : Jean-Michel PRIEUR, Maire de Parthenay, Nelly Paul et Christiane Belotti, responsables de l'antenne France Alzheimer de Parthenay,

En 2017, un peuplier imposant se déracinait dans le lit du Thouet à la Base de loisirs, emportant ainsi une partie des berges. Par mesure de sécurité et dans une approche de gestion durable des espaces verts, de nouvelles essences de saules ont été plantées pour consolider les berges.

Le nouveau visage de La Prée

La Ville de Parthenay a souhaité redonner à cet espace vert sa fonction première, à savoir celle de zone humide, tout en valorisant le patrimoine.

Un espace souvent remanié

Depuis sa création, l’espace de La Prée (5,4 ha) a connu de nombreux changements. Parmi ces derniers, la plantation d’une centaine de peupliers au bord du Thouet dans les années 70.

La présence de cette peupleraie a profondément bouleversé le visage de cet espace. Les arbres, absorbant une grande partie de l’humidité, ontasséché les sols et ont entraîné une perturbation du fonctionnement de cette zone humide.

La présence des racines de peupliers a également participé à fragiliser la stabilité du sol. Certains, âgés de plus de 40 ans, menaçaient de tomber et nécessitaient une veille constante des agents des Espaces verts pour éviter tout accident.

Enfin, la plantation d’arbres dans un alignement parfait n’est plus adaptée aux pratiques actuelles de gestion des Espaces verts d’une collectivité. Cette pratique est en effet aujourd’hui réservée à la sylviculture.

Toutes ces raisons ont conduit la Ville de Parthenay à entamer une réflexion sur le réaménagement de La Prée, avec la volonté de préserver l’environnement et de valoriser le patrimoine environnant.

Retrouver son état naturel

Dans l’optique de la Gestion différenciée des espaces verts mise en place par la Ville (qui consiste à appliquer à chaque espace vert un entretien adapté), le futur aménagement doit permettre à La Prée de retrouver sa fonction de zone humide. Elle se fera sèche, trempée, inondée au fil des saisons. La Prée doit également servir de zone éponge lors des crues sur le lit majeur du Thouet.

Plusieurs actions seront ainsi mises en place, dont certaines déjà existantes: fauche tardive, éco-pâturage, respect des spécificités de la biodiversité, zéro pesticides, replantation d’essences locales.

Un espace pour tous

La Ville souhaite également que cet espace public reste ouvert à l’ensemble de la population. Promenade, pique-nique, sport, pêche, tout à chacun doit pouvoir s’approprier le lieu.

Valoriser le patrimoine

Jusqu’à présent, la peupleraie obstruait le point de vue sur les remparts et la poudrière, depuis le chemin du Rosaire, situé de l’autre côté du Thouet.

En accord avec l’Architecte des bâtiments de France, M. Parrat, qui a pris en compte les préoccupations environnementales et le maintien des usages actuels de La Prée, le réaménagement doit permettre de garantir des points de mire depuis le chemin du Rosaire afin de valoriser le patrimoine médiéval de Parthenay, tout en maintenant un maillage d’arbres, arbustes et fleurs.

A terme, la Ville de Parthenay souhaite réaliser un cheminement partant de La Prée jusqu’à la place de la Nation et la promenade Winston-Churchill. Ce dernier, accessible aux Parthenaisiens et aux touristes, doit participer au rayonnement de Parthenay.

Une replantation en îlots

La replantation sera réalisée à partir de l’hiver 2015. Les arbres, composés uniquement d’essences locales (frênes, chênes, tilleuls, saules, noisetiers, etc.) seront disposés en îlots, de manière à ne pas obstruer les points de vue depuis le chemin du Rosaire.

La Ville sera accompagnée dans cette démarche par l’association Prom’haies de Montalembert, spécialisée dans la production de plantes locales.

Des jachères fleuries et des arbustes viendront compléter chaque îlot. Au bord du Thouet, la ripisylve sera maintenue et entretenue de manière à préserver la biodiversité du milieu, sans gêner le point de vue du chemin du Rosaire. 

Afin de mener à bien ce projet, la Ville de Parthenay travaille de concert avec le Syndicat Mixte de la Vallée du Thouet, l’Agence de l’eau en Bretagne et le Pays de Gâtine.