Culture

Chantier participatif des collections archéologiques du musée

Du 8 au 19 août, des bénévoles participent au chantier des collections archéologiques du musée.

Parthenay

Publié le

Du 8 au 19 août, des bénévoles participent au chantier des collections archéologiques du musée.

La Ville de Parthenay a lancé un chantier des collections archéologiques en début d’année et a souhaité faire participer des bénévoles à cette démarche, étudiants en histoire ou retraités passionnés d’archéologie, pendant deux semaines d’été.

Un projet scientifique et culturel

L’équipe municipale a souhaité mettre en place un Projet scientifique et culturel du musée.

Il s’agit d’un document qui définit les grandes orientations et les stratégies du musée pour les cinq ans à venir, en prenant en compte et en mettant en cohérence toutes les missions du musée :

  • Collections : conservation, restauration, acquisition, gestion, étude, recherche.
  • Publics : connaissance des publics, politique des publics, accueil, activités culturelles et pédagogiques, muséographie.

Il s’agit surtout d’un document de cadrage et de stratégie, qui permet de conduire une politique culturelle coordonnée.

Le départ prochain de la conservatrice a nécessité de prioriser différentes actions afin de thésauriser les connaissances et de favoriser la passation de direction.

Un des axes choisis a été de lancer un chantier de collections archéologiques. Il est accompagné financièrement et scientifiquement par les services de la Drac de Poitiers.

Un chantier de collections archéologiques

Le chantier de collections a débuté en avril dernier pour une durée de 5 ans. Il s’agit surtout de reconditionner, dans des meilleures conditions, les collections issues des fouilles menées sur le territoire de la commune de Parthenay depuis 1984.

Jusqu’en 2000, la ville de Parthenay a réalisé d’importantes campagnes de fouilles pour mettre au jour les témoignages de son histoire passée. Grâce à ces opérations, des milliers d’objets archéologiques ont pu être découverts et conservés, plus de 600 caisses. Ces objets font aujourd’hui partie des collections inaliénables et imprescriptibles du musée de Parthenay. 

Une opération « participative », ouverte à tous, se déroule au musée du 8 au 19 août. Elle est avant tout pédagogique, et nécessite rigueur et bonne volonté… les stagiaires touchent des objets en métal, verre, céramique, os… vieux de plusieurs siècles. Ce sont de véritables privilégiés qui voient le travail nécessaire avant l’installation d’un objet en vitrine du musée, qui n’est que la partie visible pour le public.

8 bénévoles participent au chantier.

L'objectif de cette opération est de trier, inventorier et reconditionner des objets découverts lors de fouilles menées entre 1989 et 1992 au Château de Parthenay, au pied de la tour d'Harcourt.  Les objets sortis des caisses sont photographiés, identifiés et décrits. Ils intègrent ensuite une base de données nationale, Ishtar et seront ainsi accessibles à tous les chercheurs en archéologie.

Parmis les premiers objets redécouverts : les ossements d'u adolescent de 8 à 12 ans (selon ses dents de sagesse, qui pointent mais n'ont pas encore poussé). Ils se trouvaient dans une strate datant du 18e siècle.

Dernière étappe du reconditionnement : l'assemblage et le recolage des objets (avec une colle non permanente). On peut noter un ensemble de vaisselle en kaolin, qui remonte au 13e-14e siècle.

Le saviez-vous ? Jusqu’en 2000, la ville de Parthenay a réalisé d’importantes campagnes de fouilles pour mettre au jour les témoignages de son histoire passée. Grâce à ces opérations, des milliers d’objets archéologiques ont pu être découverts et conservés